Alternative face au Jardin Figé

Recréer un écosystème dans chaque jardin.

Créer des habitats, des niches écologiques où il faut peu de travail et où les animaux viendront s’y loger !

Laissez environ 1/10 de la surface du jardin à l’état « sauvage ». Ainsi les fleurs sauvages parviendront à fleurir, les abeilles reviendront, bourdons, et papillons, reviendront rechercher du pollen et du nectar.

Gilles Clément l’initie : l’Homme Symbiotique. (lien ci-contre)

La vie invente dans le volume clos de la biosphère !

Le Tiers Paysage ne parle que des ponts biologiques qu’il faudrait faire pour sauvegarder la Nature. En allant plus loin, faisons des nouveaux jardin, ces ponts biologiques, les nouveaux lieux de vie et non comme des jardins figés actuels.

Le jardin ne serait plus, comme par le passé une exposition des richesses des propriétaires, mais la richesse d’une biodiversité perdu dans le jardin. Une richesse du propriétaire pour la Nature et non plus pour impressionner les voisins.

Laissons, un coin sauvage grouillant de vie dans nos jardins. Nos jardins sont un point d’interventions clefs dans la sauvegarde de biodiversité. Un simple tas de bois, une petite mare ou encore un parterre de fleurs mellifères sont déjà des contributions non négligeables dans la restauration des équilibres écologiques. Plantons des digitales, orties, bouillon blanc, des géraniums. Un tas de pierre à l’abandon regorge souvent plus de vie qu’un gazon tondu ras !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LESS IS MORE, utilisé dans le domaine de l’architecture, pour aller à l’essentiel et ne pas avoir de finitions coûteuses, voilà vers quoi le jardin doit maintenant se tourner !

Moins on en ferra dans le jardin, plus on y verra une flore et faune spontanée, qui émerveillera les petits comme les plus grands.

Nouveaux termes à connaître :

Le terme Symbiose* est le terme central des nouveaux jardins !

[ définition symbiose : Association étroite de deux ou plusieurs organismes différents, mutuellement bénéfique, voire indispensable à leur survie. (La symbiose est fréquente entre les micro-organismes [symbiotes] et des plantes ou des animaux.) ]

Le terme Connexion est le terme qui relie tous les types de jardins (nourricier et forestier)

C’est donc sur ces deux termes que nous devons travailler.

Ce type de jardin, et de mode de pensée, et en pleine essors, dans la pensée commune, la prise de conscience est arrivée. Il est donc important d’avoir des réflexions sur les nouveaux jardins à tenir.

« Tout le monde a accès à la Terre, c’est un savoir commun à tous les humains de savoir comment celle-ci fonctionne et comment l’utiliser en la respectant. Voyez le monde végétal d’un œil nouveau. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s