Le Sol partie 2

3 Les décomposeurs :

Sans eux, il y a plus de vie dans le sol. Cela regroupe :

  • les champignons
  • les bactéries
  • faune épigée / anécique / endogée

Les champignons :

mycelium-1

Seul organisme capable de détruire la lignine (composant principal de la structure végétale et très résistante) lors de la décomposition des éléments présent sur le sol. Élément fonctionnant en aérobie (avec de l’oxygène) donc présent sur les 15 premiers centimètres du sol. Ce sont eux qui détériore les morceaux de bois et de feuilles, toutes les matières brunes du sol.

Les champignons du sol sont sensibles aux pesticides de synthèse et aux engrais chimiques. Ils sont aussi gravement menacés par le labourage et le bêchage. Car c’est grâce à eux que le sol peut acquérir une structure grumeleuse.

Les champignons procurent des nutriments au réseau alimentaire souterrain par le biais des déchets produits lors de leur croissance. Ils transportent également les éléments nutritifs vers les racines des plantes qui peuvent ainsi les assimilés. Car les champignons produisent des antibiotiques assimilables par les plantes, qui leur permet ainsi de renforcer le « système immunitaire » de la plante.

Les bactéries :

bacillus -subtillus.jpg
Bacillus subtilis se rencontre fréquement dans le sol et les matières organiques et décomposition. Il accélère le compostage. source :indiamart.com

Elles s’occupent de toutes les parties tendres des végétaux, feuilles, herbes. Il existe deux groupes de bactéries : les anaérobies -fonctionnant sans oxygène et libérant une mauvaise odeur- et les aérobies -fonctionnant avec oxygène et libérant une odeur agréable-. L’odeur de la terre est donc un bon indicateur de son état de santé. Les bactéries sont la base nourricière du sol et est donc essentiel et l’utilisation de pesticides de synthèse et d’engrais chimiques met ce réseau souterrain en danger. Les bactéries produisent l’essentiel de l’élément nutritifs assimilable par les plantes, donc si elles viennent à diminuer, les éléments nutritifs sont moins présent et laisse les plantes plus vulnérables aux éléments pathogènes.

Car les bactéries produisent des antibiotiques assimilables par les plantes, qui leur permet ainsi de renforcer le « système immunitaire » de la plante.

Dans un ensemble sain (sol sain), les « bonnes » bactéries viennent à bout des pathogènes et libèrent donc les éléments nutritifs essentiels au bon fonctionnement des plantes.

La faune épigée :

Ce sont les êtres vivant de surfaces, qui dégradent les gros morceaux de bois, feuilles coriaces. Ce sont les cloportes, mile-pattes, acariens, collemboles, nématodes. Ce sont eux qui dégradent les gros débris de végétaux, pour les rendre dégradable pour les champignons et les bactéries.

La faune anécique :

faune anécique.jpg

Ce sont les vers de terre qui creusent des galeries verticalement. Ce sont eux qui sont essentiel pour le sol, car ils permettent le mélange de deux couches humus et argile qui permet ainsi la fertilité du sol. Ils représentent 80 % de la faune du sol, essentiel mais en voie de disparition.

La faune endogée :

C’est la même faune que la faune épigée mais celle-ci étant anaérobie (fonctionnant sans oxygène). Elle creuse des galeries horizontales qui aère le sol en profondeur, et dégrade les racines mortes.

Je vais développer ici l’intérêt des vers de terre dans un sol. Ils sont primordials dans un sol. Ce sont eux et seulement eux qui doivent travailler le sol. Le travail de l’Homme sur la terre est une aberration qui détruit la vie dans le sol ; avec le travail de la charrue. Cela détruit également les filaments mycéliens qui structure le sol.

Rôle des vers de terre : (Faune anécique)

Règle de base : argile + humus = Matière organique / vie du sol

Leur rôle est de mélanger ces deux couches et d’y ajouter du calcium Ca2+, qui est un ion positif, grâce à leurs glandes calcifères (glandes de Morren) situées dans leur intestin. Ce calcium est très important, car le sol est composé d’ions négatif. Le calcium peut donc fixer ces éléments entre eux: C’est cela le complexe argilo-humique. Le C-A-H permet aux minéraux présents dans le sol d’échanger avec la « solution du sol » et les plantes et constituent le réservoir de fertilité chimique du sol. C’est la fabrication d’un sol fertile.

CAH.png

Les décomposeurs sont en constante lutte, à cause du jardinier qui ne trouve pas son jardin propre. Or ce sont eux qui « nettoie » le jardin en décomposant / mangeant / digérant et qui ainsi fertilisent les sols !

Il faut qu’ils aient à manger pour vivre dans nos jardins, ce pourquoi il est essentiel de laisser des feuilles mortes dans les massifs fleuris ou aux pieds des haies !

Une technique simple et efficace : à la tondeuse broyer les feuilles mortes, ramassé les, puis mettre le broyat dans les massifs fleuris. Pour les maintenir au sol,  soit les recouvrir d’un filet ou de branches mortes.

Il est essentiel de remettre de la science dans les jardins et dans le paysage et non plus que de la technique.

L’activité biologique des sols est en berne, les champignons (êtres vivants qui sont les seuls à pouvoir décomposer la lignine) ont disparu de près de 90 % de nos sols ; la cause ? vouloir la propreté dans un jardin, où l’environnement (l’ensemble) doit s’équilibrer de lui-même, sans l’aide humaine. l’équilibre de l’ensemble est donc rompu.

Cet équilibre est le rapport C/N (carbone / azote ), or nos sols sont bourrés d’azote (pour cause l’utilisation de fertilisant – engrais issue de l’industrie pétrochimique) ce qui perturbe tout le sol. Et, cela ne joue pas en faveur des plantes que nous plantons.

Des solutions ?

Un moyen efficace serait de remettre du bois tendre pour alimenter le sol. Du BRF (bois raméal fragmenté) en surface et seulement en surface, l’enfouissement est peu recommandé les champignons sont en surface et fonctionne en aérobie (avec oxygène). Cela réactiverait l’activité biologique du sol.

Il est également conseiller de ne jamais laisser un sol nu, et de le pailler, de le couvrir, pour le protéger des rayons du soleil.

En savoir plus :

3 réflexions sur « Le Sol partie 2 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s