La Taille

Nous le savons les haies de thuya taillées au carré et au taille-haie n’apportent aucune biodiversité au jardin. Car le thuya n’a pas de valeur écologique. Ce sont de grand mur vert de béton. Donc il faut planter des haies variées favorisant fleurs et baies pour aider les insectes et les oiseaux. Par exemple du lonicera, du ligustrum, photinia, pittosporum … Ce sont des essences persistantes, parfait pour remplacer les grands murs verts de thuya taillé au taille-haie. Cette haie variée sera par la suite taillée également au taille-haie … On va donc obtenir le même résultat !

Je me permet donc une question : Pourquoi avoir arraché la haie de thuya au profit d’une haie variée pour avoir le même résultat final ?

Ce que je veux mettre en évidence est donc bien la méthode de taille et nos pratiques au jardin.

Je vais, à suivre, détailler le travail et la connaissance que nécessite le travail au sécateur.

  • Connaître les végétaux qui sont présent dans votre jardin, lexique
  • Savoir leurs modes de croissance dans le temps
  • Quels sont les objectifs de la taille ?
  • Effectuer la taille adéquate au végétal
  • Méthode de taille simple et applicable à tous les végétaux

1) Connaître les végétaux

Je vais vous présenter les termes généraux pour parler des végétaux. Je vais rester simple et basique, si vous souhaitez approfondir libre à vous.

Les mots sont le support de la compréhension, on doit donc établir un lexique pour que l’on puisse tous se comprendre lorsqu’on parle de plante.

Toutes les définitions sont tirées du : « Le Grand Larousse des 15000 Plantes & Fleurs de jardin »

Lien de l’article concernant le lexique végétal : https://ojardinconseil.com/2018/09/04/lexique-vegetal/

2) Savoir leurs modes de croissance dans le temps

Je vais expliquer les bases de la croissance des arbres et arbustes.

Ces deux groupes croient de trois façons distinctes différentes ou combinées :

  • Acrotonie : L’acrotonie est la tendance, commune à la plupart des arbres, d’alimenter prioritairement en sève les branches situées près de la cime pour privilégier la croissance des bourgeons les plus terminaux.
Le principe de l’acrotonie
  • Basitonie : La basitonie est la tendance des plantes à alimenter prioritairement en sève les rameaux situés à la base de la tige pour privilégier la croissance des bourgeons axillaires les plus bas. Ainsi, les rameaux secondaires seront plus grands et plus nombreux à la base de la tige et des rameaux primaires les plus bas.
Le principe de basitonie
  • Mésotonie : La plante se ramifie à partir du milieu des rameaux des années précédentes. Le 1er rameau perd de sa vigueur initiale, suite au démarrage d’un bourgeon au milieu de celui-ci.
Le principe de la mésotonie

3) Quels sont les objectifs de la taille ?

Je ne dis pas qu’il ne faut plus de haies strictes, il faut juste savoir si cela est essentiel pour l’âme du jardin. Si, le souhait est d’être enfermé par une haie qui fait le tour du jardin pour ne plus avoir de vis a vis, alors il est judicieux d’avoir une haie stricte. Mais, en revanche si cela ne vous pose pas de problème alors on peut se tourner vers une taille, dite légère, au sécateur.

Revenons sur les objectifs de la taille en général :

  • Obtenir une meilleure floraison
  • Conserver les caractéristiques du ‘cultivar’
  • Avoir une meilleure production de baies, ou fruits
  • Conserver une plante saine
  • permettre une bonne reprise des végétaux à la plantation (racines nues, conteneur)
  • Favoriser la pousse de bois jeune coloré
  • Donner une forme précise (topiaire, haies strictes, niwaki …)
  • Conserver une forme harmonieuse (port libre ou naturel de la plante)
  • Donner une forme architecturale

Tant d’option s’offre à vous sur l’entretien de votre végétaux, et pourtant on observe tout le temps la taille stricte dans quasi tous les jardins …


Je vais mettre en parallèle la haie stricte et la haie libre.

Haie stricteHaie libre
– idéale lorsque l’on dispose de peu de place – se taille à la cisaille et/ou taille-haie – si une maladie vient à détruire un plant, la haie risque, toute entière, de mourir– occupe davantage de surface au sol – possibilité de fleurissement à différents moment de l’année – taille moins régulière – se taille au sécateur, sécateur de force, scie – résiste plus facilement aux maladies

Il est possible d’effectuer une taille de rajeunissement sur certains végétaux, cela permet de restaurer ou de reformer les végétaux non taillés depuis un certain temps. La taille s’effectue en hiver, lors du repos végétatif de la plante. ATTENTION : la taille de rajeunissement ne s’effectue pas sur les conifères, lavandes, pêcher.

Je vais expliquer maintenant la taille qu’il faut pratiquer en respectant les périodes de floraison

a) Pratiquer les tailles sur des arbustes à floraison hivernal ou printanière :

Souvent ce type de végétal fleuri sur les pousses de l’année précédente, d’où la nécessité d’y pratiquer qu’une seule taille à l’année.

JanFévMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptOctNovDéc


FLO

FLO

FLO

FLO
TAILLE
TAILLE





Exemple de plante à floraison hivernale et printanière: Héllébore, Mahonia, Groseillier à fleur, Forsythia, Camélia japonica …

b) Pratiquer les tailles sur des arbustes à floraison estivale ou automnale :

Souvent ce type de végétal fleuri sur les pousses de l’année en cours, d’où la nécessité de pratiquer deux tailles à l’année, d’une pour que le végétale évite de prendre trop d’ampleur, et de deux pour pour le « forcer » à faire des nouvelles pousses et vigoureuses.

JanFévMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptOctNovDéc

TAILLETAILLE


FLO

FLO

FLO

FLO
TAILLETAILLE

Exemple de plantes à floraison estivale ou automnale : Caryoptéris, céanothe, fushia, hypéricum, sambucus

A retenir :

Les arbustes fleurissant sur les pousses de l’année : taille fin d’hiver et/ou printemps.

Les arbustes fleurissant sur les pousses de l’année précédente : taille après la floraison .

Fin d’hiver : Rosier remontant, Arbustes persistant fleurissant sur pousses de l’année, glycine …

Printemps : Arbustes à floraison estivale ou automnale, qui fleurissent sur le bois de l’année en cours (rabattre très court en début de printemps ou fin de l’hiver) : caryoptéris, althaea, fushia ….

Arbuste à floraison hivernale ou printanière, qui fleurissent sur le bois de l’année précédente (tailler apreès la floraison) : Camelia, forsythia, lilas, deutzia …

Été : Rosiers non remontant (après la floraison), glycine.

Automne – Hiver : Taille de nettoyage des rosiers remontants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s